Réduire vos impôts S'informer

Nos grands dossiers

Les 7 meilleurs dispositifs de défiscalisation en 2021

Date de publication : 11 octobre 2021

Nous ne vous apprenons rien en vous disant que la France fait partie des pays d'Europe où la pression fiscale est la plus élevée. Pas étonnant donc, que le rêve de beaucoup de français soit de réduire leurs impôts. Ça tombe bien, Expert Impôts a la solution. Ou plutôt les solutions. Car oui, il existe de multiples façons d’économiser l’argent de vos impôts. Et ce, par le biais de dispositifs totalement légitimes et même encouragés par l’État. Ou tout simplement en optimisant votre déclaration de revenus. On vous explique...

Tester en 2 minutes si je suis éligible à des réductions d’impôts Test d’éligibilité

Sommaire

Comment faire de la défiscalisation ?

Afin de savoir comment vous pourriez défiscaliser, il est essentiel de savoir en quoi la défiscalisation consiste. Pour donner une définition du terme, la défiscalisation c’est tout simplement le fait de réduire ses impôts par le biais de ce qui est en vigueur dans la législation. Certains dispositifs sont même prévus par la loi spécifiquement à cet effet.

Le code général des impôts fait état de multiples dispositifs de défiscalisation, notamment immobiliers, afin d’orienter les investissements vers des secteurs spécifiques.

Découvrez de quels dispositifs il s’agit dans la suite de cet article, et plus encore…

Défiscaliser en investissant dans la pierre

Il existe de nombreux dispositifs de défiscalisation immobilière. Le principe est le suivant : vous investissez dans un bien immobilier défiscalisant, c’est-à-dire un bien éligible à une loi fiscale de référence, et cela vous procure des avantages fiscaux selon les conditions de ladite loi.

Et des lois de défiscalisation immobilière, il y en a pour tous les goûts. Parmi les plus connues, on peut notamment citer la loi Pinel, la loi Cosse et la loi Malraux.

Avec le dispositif Pinel par exemple, vous pouvez déduire de vos impôts jusqu’à 21% du montant de votre investissement. À savoir que l’investissement Pinel est plafonné à 300 000 €. Les conditions principales pour bénéficier de l’avantage fiscal Pinel sont d’investir dans un bien immobilier neuf et de le mettre en location nue pendant au minimum 6 ans. Plus l’engagement de location dure dans le temps, plus la réduction d’impôts sera importante.

L’avantage : Des rentes, des avantages fiscaux, de l’épargne immobilière… L’immobilier de placement a décidément tout pour plaire. Avec les différentes lois défiscalisantes, vous avez le choix et pourrez trouver le dispositif qui vous convient le mieux.

L’inconvénient : Des projets qui requièrent toute votre attention. Autant qu’ils vous profitent, les placements immobiliers sont généralement énergivores. Ces projets sont onéreux, demandent une implication sans faille, une recherche aboutie et du temps consacré à leur gestion… Il vous faudra même sûrement faire appel à des professionnels tant le domaine est complexe, et afin de vous protéger des mauvais investissements.

Soutenir les PME françaises : FCPI / FIP (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation / Fonds d’Investissement de Proximité)

Vous pouvez réduire vos impôts en investissant dans des PME françaises. Les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) et FCPI (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation) vous permettent d’investir respectivement dans des PME de proximité ou innovantes. Dans tous les cas, ces OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) vous feront bénéficier d’un allègement fiscal de 25% maximum de votre investissement en France métropolitaine. Ce taux de réduction peut monter à 30% pour un investissement en FIP ou FCPI dans les DOM/TOM.

L’avantage : En plus de la réduction d’impôts qu’offre ce genre de placement, investir dans des FIP ou FCPI vous permet de profiter de l’exonération totale de l’impôt sur les plus-values.

L’inconvénient : Investir dans une entreprise c’est parier sur sa réussite. Vous l’aurez compris, ce type de placement financier peut s’avérer risqué. En effet, vous misez sur des entreprises en développement, et, dans le cas où elles n’obtiennent pas de bons résultats, vous risquez d’avoir investi à fonds perdus. Un conseiller en investissements financiers (CIF) peut alors vous guider et vous aider à faire les bons choix, en fonction de votre profil investisseur.

Comment défiscaliser avec un PER, et préparer votre retraite ?

Le PER (Plan d’Épargne Retraite) a été mis en place le 1er octobre 2019 et remplace progressivement les autres plans d’épargne retraite (PERP, article 83, PERCO, contrat Madelin). Si vous avez accumulé de l’épargne sur ces plans d’épargne retraite, vous pouvez en demander le transfert sur un PER. Le PER est accessible à tous peu importe l’âge ou la situation professionnelle. Pour souscrire à un PER, il suffit de vous adresser à un Conseiller en gestion de patrimoine. Celui-ci pourra vous orienter vers le meilleur contrat sur le marché en fonction de votre situation et de vos besoins.

Souscrire à un PER vous permettra de disposer dès votre départ à la retraite d’un revenu en complément de votre couverture retraite. De plus, le PER vous fera bénéficier d’un cadre fiscal avantageux. En effet, les sommes que vous y verserez sont déductibles d’impôts sur le revenu.

L’avantage : Le PER est très accessible : vous pouvez y souscrire à partir de quelques centaines d’euros seulement. Vous pourrez ensuite effectuer pendant la durée de votre PER des versements volontaires.

L’inconvénient : Vous ne pouvez débloquer votre épargne avant la retraite que dans certains cas biens spécifiques.

Pour les cinéphiles : investir dans l’audiovisuel avec les SOFICA (Société de Financement d'œuvres Cinématographiques ou Audiovisuelles)

Vous êtes un adorateur et un connaisseur du 7e art ? C’est le moment pour vous de soutenir le cinéma français en investissant dans une SOFICA (société de financement d'œuvres cinématographiques ou audiovisuelles) ! Comme son nom l’indique, une SOFICA est une société dédiée au financement de productions audiovisuelles.

En tant qu’investisseur vous pouvez, grâce aux SOFICA, profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu d’environ 30% du montant de votre investissement. Ce taux est très variable et peut même atteindre 48% selon le domaine de compétence de la SOFICA (exportation d'œuvres françaises à l’étranger par exemple).

L’avantage : L’investissement en SOFICA est plafonné à 18 000 € par an. Avec un taux de réduction d’impôt sur le revenu de 30%, vous pouvez économiser au maximum 5 400€ par année. Une réduction donc conséquente, sans parler des taux majorés de réduction accordés à certaines SOFICA.

L’inconvénient : Les rendements produits par les SOFICA sont généralement faibles (autour de 1%). Il existe un risque élevé de perte en capital.

Être accompagné(e) gratuitement pour réduire mes impôts Mise en relation avec un expert

Faire des travaux dans votre résidence principale

En réalisant certains travaux au sein de votre résidence principale, vous pourrez prétendre à des taux de TVA réduits ainsi qu’à des crédits d’impôts. Pour rappel, un crédit d’impôt est une somme déduite de votre impôt sur le revenu qui donne lieu à un remboursement dans le cas où son montant serait supérieur à l’impôt en lui-même.

Quels travaux sont concernés ?

L’avantage : De tout nouveaux équipements plus performants pour votre domicile. Un impact positif sur l’environnement.

L’inconvénient : Prendre le temps de trouver les bons prestataires pour réaliser les travaux. Gare aux arnaques !

Bénéficier d’aides pour financer mes travaux Tester mon éligibilité

Faire des dons

Vous pouvez prétendre à des réductions de votre impôt sur le revenu lorsque vous faites des dons à des organismes à but non lucratif.

Voici quelques exemples d’organismes pour lesquels vous pourrez faire des dons et obtenir un allègement fiscal :

La réduction à laquelle vous aurez droit dépendra du montant de votre don et du type d’organisme pour lequel vous aurez contribué financièrement.

Généralement, le taux de réduction pour les dons est égal à 66% du montant de votre don. La réduction prend effet dans la limite de 20% de votre revenu imposable. À savoir que ce taux peut être majoré à 75% selon certaines conditions spécifiques.

L’avantage : En plus de vous faire payer moins d’impôts, faire un don vous fera vous sentir heureux et utile. Car oui, c’est ça la générosité : le bonheur !

L’inconvénient : Quel inconvénient pourrait-il bien y avoir à faire un don ?
Plus sérieusement, si vous vous assurez de donner à une organisation de confiance, il n’y aura pas de questions à se poser quant à la gestion et l’utilisation des dons.

Identifier les réductions d'impôts qui correspondent à ma situation Évaluer ma situation

Bien signaler tout changement de situation de votre foyer fiscal

Tout comme vous vous assurez d’avoir notifié vos réductions et crédits d’impôts lors de votre déclaration de revenus, il est important de signaler les changements majeurs de votre situation. Mariage, naissance, décès, divorces… Tous ces changements sont susceptibles de modifier votre taux de prélèvement à la source.

Plusieurs situations peuvent vous aider à défiscaliser :

Dans le cas où vous avez des enfants :

Par exemple, si vous avez des enfants et que vous n’êtes ni marié, ni pacsé, vous pouvez choisir avec votre concubin comment rattacher vos enfants. Si vous êtes célibataire, vous pouvez cocher la case “parent isolé” afin de profiter des avantages fiscaux qui vous sont réservés. Dans la même dynamique, si vous versez des pensions alimentaires, le fait de bien vous assurer de les avoir déclarées aura des répercussions positives sur le montant final de votre impôt sur le revenu.

Dans le cas où vous avez le choix entre déclaration commune et séparée :

Cette situation n’arrive pas souvent. Habituellement, vous ne pouvez déclarer communément que si vous êtes marié ou pacsé. Et vous ne pouvez déclarer séparément que lorsque vous êtes célibataire ou en situation de concubinage.

Néanmoins, la possibilité vous est donnée pendant l’année de votre pacs ou de votre mariage de choisir entre la déclaration commune et la déclaration séparée. C’est donc lors de cette année que vous pouvez défiscaliser en étudiant quelle solution serait la meilleure option. En effet, la déclaration commune n’est pas toujours la meilleure option pour défiscaliser. Selon votre situation, il se peut que la déclaration individuelle soit plus avantageuse, et vice-versa. À vous donc de faire le bon choix si vous vous retrouvez dans cette situation. Car en ce qui concerne les années suivant le mariage et le pacs, vous devrez obligatoirement déclarer vos revenus communément.

Si vous souhaitez comparer les différentes situations conjugales et leurs avantages, c’est par ici.

Dans le cas où votre enfant est majeur :

Lorsque votre enfant est majeur, vous avez la possibilité de continuer à le rattacher à votre foyer fiscal ou au contraire de le laisser réaliser sa propre déclaration. Selon votre situation et la situation de l’enfant (s’il perçoit des revenus ou non), l’une ou l’autre des possibilités sera plus avantageuse vis-à-vis de vos impôts.

L’avantage : Pas d’investissement financier, pas d’investissement immobilier, pas de dépenses. En bref, une simple déclaration optimisée suffit déjà à vous faire économiser de l’argent sur vos impôts.

L’inconvénient : Il n’y a que des avantages à prendre garde à bien remplir sa déclaration de revenus et à trouver la bonne stratégie pour l’optimiser. Encore faut-il dénicher les bonnes infos, et nous sommes là pour ça !

Réduire mes impôts Accompagnement par un expert

Questions fréquentes

Quelle loi pour défiscaliser ?

De multiples dispositifs de défiscalisation immobilière existent à ce jour : loi Pinel, loi Malraux, loi Monuments historiques, loi Denormandie, LMNP, loi Cosse, Censi-Bouvard etc. Pour défiscaliser, vous pouvez investir dans ce type de dispositifs et choisir celui qui convient le mieux en fonction de votre situation.

Quels dispositifs de défiscalisation en 2021 ?

Les dispositifs énoncés dans notre article sont reconduits en 2021. Vous pouvez aussi opter pour des investissements financiers comme le PER ou les autres produits financiers énoncés dans cet article.

Point important : Certains dispositifs ne seront pas prolongés. Pour ce qui est du dispositif Censi-Bouvard, il est supposé prendre fin le 31 décembre 2021, ce qui vous laisse peu de temps pour en profiter. Et, en ce qui concerne le dispositif Pinel, il est prolongé jusqu’en 2024.

Lire aussi : Loi Pinel 2021 : Zoom sur les nouveautés et l’évolution du dispositif

Et : Prolongation du dispositif Censi- Bouvard : Profitez-en avant le 31 décembre 2021

Comment défiscaliser avec la loi Pinel ?

Pour défiscaliser avec la loi Pinel, il suffit d’investir dans un bien immobilier neuf éligible au Pinel et de le mettre en location nue pendant une durée minimum de 6 ans. À savoir que plus votre engagement de location est étendu dans la durée, plus l’allègement fiscal auquel vous aurez droit sera important.

Pour en savoir plus et investir malin, direction notre article sur le sujet : Loi Pinel : Comment éviter les arnaques

Cela peut aussi vous intéresser

Pour aller plus loin