Auteur :
Temps de lecture : 10 minutes

Comment investir 10 000€ ? Les meilleurs placements en 2022

Date de publication :

Vous avez 10 000€ à investir ? Ça tombe bien ! Nous on a des conseils à vous donner pour les investir le plus efficacement possible, en optimisant votre fiscalité. 10 000€ c’est une somme, cela vous laissera beaucoup de choix et l’opportunité de diversifier vos placements. En revanche, investir 10 000€ d’un coup peut être difficile pour les investisseurs amateurs. Pour que vous puissiez vaincre votre réticence, voici un récapitulatif des meilleurs dispositifs de défiscalisation dans lesquels vous pouvez placer 10 000€ ou moins !

Sommaire : 

Tester en 2 minutes si je suis éligible à des réductions d'impôts Testez votre éligibilité

Les meilleurs placements pour investir 10 000€ 

La situation actuelle en France n’est pas vraiment propice à l’investissement dans les produits d’épargne bancaire réglementés comme le livret A ou le livret de développement durable et solidaire (LDDS) dont le taux d'intérêt annuel est de 1%. Il s’agit certes de produits d’épargne de court terme, à privilégier lorsque vous voulez prendre vos précautions. Mais avec l’inflation en constante évolution ces derniers mois, le pouvoir d’achat des épargnants s’en retrouve fortement diminué et ces produits ne s’avèrent pas rentables. Dans ce contexte, le mieux serait de privilégier des placements à “effets de leviers” comme les actions boursières ou les dispositifs de défiscalisation

Avec 10 000€ vous pourriez donc investir en bourse, dans les entreprises avec le crowdfunding ou le crowdlending ou encore dans la crypto-monnaie.

Mais, en tant qu’experts en dispositifs de réduction d’impôts, nous allons axer notre article sur les meilleurs placements défiscalisants dans lesquels investir 10 000€. 

Investir en bourse et réduire ses impôts avec le PEA

Pour investir en bourse tout en réduisant ses impôts, vous pouvez opter pour l’ouverture d’un Plan d’Épargne en Actions (PEA) qui est un produit d’épargne réglementé permettant d’acquérir un portefeuille d’actions d’entreprises européennes

Le plafond du PEA est fixé à 150 000€, sans prendre en compte les gains réalisés depuis l’ouverture de ce produit. Il n’y a en théorie aucune loi soumettant l’ouverture du PEA à un versement minimum. Les établissements bancaires peuvent tout de même décider d’un minimum requis lors de l’ouverture du plan. Mais avec votre enveloppe de 10 000€, vous avez largement de quoi ouvrir votre PEA et effectuer vos versements.

Du point de vue fiscal, en cas de retrait ou de fermeture de votre PEA avant 5 ans d'existence, les plus-values de votre PEA seront imposées à 12,5% au titre de l’impôt sur le revenu. Les plus-values seront exonérées d’impôts sur le revenu si aucun retrait n'est effectué pendant 5 ans. En revanche, les plus-values seront systématiquement soumises aux prélèvements sociaux de 17,20% quelque soit la date des retraits.  

Soutenir des entreprises nationales

Les FCPI/FIP : investir dans des entreprises novatrices

Avec 10 000€, vous avez largement de quoi investir dans des FCPI, FIP ou encore SOFICA. Les FCPI et FIP permettent de financer le développement et la croissance d’entreprises nationales et/ou européennes non cotées en Bourse, et vous octroient une réduction de votre impôt sur le revenu à hauteur de 25% de votre investissement. 

À savoir : Les FCPI et FIP ne distribuent pas de rendement. Les performances de ce type de placement se mesurent par le gain réalisé avec la défiscalisation et les plus-values réalisées à la liquidation du fonds. Il s’agit de placements dits “à risque” puisqu’ils ne garantissent pas de liquidités, qu’ils nécessitent l’immobilisation du capital investi sur 5 à 12 ans et qu’il peut y avoir un risque de moins-value.   

Soutenir le cinéma français avec les SOFICA 

En ce qui concerne les SOFICA, ces sociétés de coproduction de films permettent aux épargnants de bénéficier d’un avantage fiscal intéressant. En effet, le montant maximal de la réduction d'impôt peut atteindre 8 640€. La rentabilité des SOFICA dépend du succès des films produits. Les performances moyennes d’une SOFICA oscillent entre 3% et 4% par an, avantage fiscal inclus. De plus, les investissements dans les SOFICA ne sont pas limités au plafond annuel de 10 000€ des niches fiscales. Cet investissement est donc cumulable avec d’autres dispositifs de défiscalisation.

L’épargne à long terme

L’assurance-vie, le PER (Plan Épargne Retraite)… Voici des placements à privilégier lorsque vous êtes adepte de la précaution et lorsque vous désirez vous constituer un capital à long terme ! Les deux contrats sont similaires, même si l’un est destiné majoritairement à la préparation de votre retraite. Ces deux produits s’appuient sur les mêmes supports financiers (fonds en euros ou unités de compte). Les contrats incluant des unités de compte sont plus rémunérateurs car très diversifiés (composée d’actions, d’OPCI ou de SCI).

L’assurance-vie : un placement plus souple

L’assurance vie est un produit financier permettant au souscripteur d’épargner de l’argent dans le but de le transmettre au bénéficiaire qu’il aura désigné si un événement relatif à l’assuré se présente, en l’occurrence, sa survie ou son décès.  

Si vous souscrivez à une assurance vie, vous percevrez des intérêts plus ou moins intéressants en fonction du capital investi mais aussi en fonction des supports financiers que contient votre assurance vie. 

L’assurance vie vous octroie aussi des avantages fiscaux. Notamment en termes de succession. Elle offre aussi un cadre fiscal avantageux vous permettant de ne pas avoir à déclarer vos versements tant que vous n’effectuez pas de rachat de votre contrat. L’assurance-vie, plus flexible que le PER décrit dans le paragraphe suivant, vous donne plus de liberté, en vous permettant de disposer de votre capital en cas d'événements inattendus. 

À savoir : Le taux de rentabilité de l’assurance vie des fonds en euros est en chute libre depuis plusieurs années. En 2021, le taux d'intérêt moyen octroyé par le fonds euros d'un contrat d’assurance vie était de 1,30%.

Le PER : des avantages fiscaux très avantageux

Le PER vous permet aussi d’épargner et de percevoir des rendements. En revanche, pour débloquer votre épargne, cela s'avèrera plus compliqué qu’avec une assurance vie. En effet, le PER étant spécifiquement prévu pour préparer la retraite, vous ne pouvez le débloquer avant l’âge de la retraite que dans des cas très spécifiques comme le décès de votre conjoint.

Les performances de ces deux contrats sont potentiellement équivalentes, à l’exception que les prélèvements sociaux ne sont pas appliqués sur les plus-values de l’épargne du PER.

De plus, la fiscalité du PER est plus avantageuse pour les contribuables fortement imposés, c’est-à-dire dont la tranche marginale d’imposition est d’au moins 30%

La Pierre : tangible et fiable

L’immobilier, c’est un peu le placement refuge des français. Cela permet de se constituer un patrimoine palpable, d’être rassuré quant à la pérennité du placement, de se garantir des rendements très intéressants, tout cela en défiscalisant

Oui mais voilà, difficile d’investir dans l’immobilier avec une enveloppe de 10 000€ en sachant que, d'après la Fnaim (Fédération Nationale de l'Immobilier), le prix moyen du mètre carré en France s'établit à 2 574€. C’est pourtant un bel apport immobilier qui vous permettra d’accéder à un prêt à taux intéressant. Mais l’immobilier locatif est cher et énergivore et 10 000€ ne suffiront malheureusement pas à rembourser le prêt. Il faudra prévoir que vos rendements servent dans un premier temps à le rembourser, ce qui est tout à fait possible et qui sera amplement rentable si votre horizon de placement est long.

Il y a toutefois d’autres alternatives pour ceux d’entre vous qui ont besoin de rendements rapides et qui veulent pouvoir disposer de leur argent tout aussi rapidement ! Par exemple, investir dans des parts d’immobilier ou de terrains.

Investir dans la pierre papier, autrement dit les SCPI

La pierre papier est donc une option à l’immobilier classique. Si vous souhaitez obtenir des parts d’immobilier, tournez vous vers les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier). Ce sont des sociétés qui détiennent et gèrent des parcs immobiliers. En achetant des parts de SCPI, vous percevrez une partie de ses loyers, partie proportionnelle au montant de votre investissement. Il existe des SCPI classiques et des SCPI fiscales. Ces dernières vous permettront d’obtenir les avantages fiscaux de la loi fiscale de référence (Denormandie, Pinel, Malraux, Déficit Foncier) de la SCPI que vous choisissez. À titre informatif, le taux de rendement moyen d’une SCPI était de 4,45% en 2021 d’après l’ASPIM (Association française des Sociétés de Placement Immobilier).

Les groupements fonciers : préserver le foncier d’exploitation

Les Groupements Fonciers sont aussi de bonnes alternatives, vous permettant d'acquérir des avantages fiscaux en plus des rendements. Les groupements fonciers sont aussi des sociétés civiles détenant et gérant des exploitations agricoles, viticoles et forestières. Bien que le taux de rendement moyen de ces placements soit moins élevé (environ 1,8%), les avantages fiscaux qui en découlent sont particulièrement attractifs au niveau de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) et de l’impôt sur les successions.

Comparatif des meilleurs placements pour investir 10 000€

Dispositif

Horizon de placement

Niveau de risque

Taux de rendement moyen

Avantages fiscaux

PEA

5 ans

À risque

(perte en capital possible)

Très variable

Exonération de l’impôt sur le revenu sur les plus-values après 5 ans de détention

FCPI/FIP

5 à 12 ans

À risque

(perte en capital possible)

/

Réduction d'impôt sur le revenu à hauteur de maximum 25% de votre investissement (en métropole)

SOFICA

5 à 8 ans

À risque

(perte en capital possible)

Environ 1%

Réduction d'impôt sur le revenu à hauteur de 30% de votre investissement

ASSURANCE VIE

8 ans

Risque modéré

Fonds euros : 1,3%

Abattement fiscal des plus-values pour les contrats supérieurs à 8 ans

PER

Capital bloqué jusqu’à la retraite (sauf exceptions)

Risque modéré

Variable : de 0 à 2,5% selon les offres

Versements déductibles de vos revenus

SCPI

10 ans

Risque modéré (baisse du prix de la part)

4,45%

Avantages des lois fiscales de référence

GF

8 ans

Risque modéré (baisse du prix de la part)

1,8%

Réduction d'impôt sur le revenu à hauteur de 18% de votre investissement

Comment faire fructifier 10 000€ : nos conseils avant de se lancer

Faire preuve de pragmatisme

La question de savoir quel est le meilleur investissement à réaliser avec 10 000€ n’obtiendra jamais la même réponse selon votre profil. Être conscient que le meilleur placement pour vous n’est pas forcément le meilleur placement pour une autre personne est la clé pour comprendre comment investir efficacement votre capital. 

Nous vous conseillons donc d’établir votre profil investisseur :

  • Pour quelle raison souhaitez-vous investir ? Augmenter votre capital, préparer votre retraite, vous constituer un patrimoine, financer un projet personnel, réduire vos impôts, les choix sont multiples…

  • Pouvez-vous vous permettre d’immobiliser votre argent dans un placement pendant plusieurs années, ou avez-vous besoin de réutiliser cet argent à court terme ? C’est ce qu’on appelle l’horizon de placement. Plus il est court, moins vous devez prendre de risques

  • Quelle est votre sensibilité au risque ? Une notion certes abstraite, mais sachez que de toute façon le risque 0 n’existe pas et qu’il ne faut pas investir une somme que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre

Il est aussi primordial d’énumérer les composantes importantes de votre situation :

  • Vous êtes jeune ? Il n’y a pas d’âge pour investir !

  • Vous êtes en couple ? Avez des enfants ? Êtes célibataire ? Cela influence très certainement votre sensibilité au risque

  • Votre patrimoine est peu élevé ? Ou au contraire important ?

Après avoir dressé votre profil investisseur, il faut se former sur les différents types d’investissements existants, leurs caractéristiques, leurs rendements, leurs risques etc. Ce n’est qu’après toutes ces étapes que vous pouvez élaborer votre stratégie d’investissement et enfin vous lancer. 

Diversifier vos placements !

Diversifier ses placements, c’est un peu la règle d’or d’un bon investisseur. 

Connaissez-vous la fameuse citation de Paul Merriman qui dit « Dans l’immobilier, l’essentiel c’est ‘emplacement, emplacement, emplacement’ ». Un mantra similaire sur l’investissement devrait être « diversification, diversification, diversification ». Nous pouvons également mentionner Burton Malkiel : « Diversifiez votre portefeuille en investissant dans divers titres, diverses classes d’actifs, et divers marchés – et à diverses périodes. ». Ou plus connu encore, l’adage « mieux vaut ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ». On pourrait vous en citer des dizaines de ce genre, preuve que la diversification, c’est important !

Mais à quoi ça sert de diversifier ses placements ? 

Tout d’abord, cela va permettre de diluer le risque ! En effet, même si, en diversifiant vos placements vous vous exposez à des rendements plus faibles à court terme, vous serez gagnant sur la prise de risques. Vous risquerez moins de subir des pertes que si vous misez tout sur une seule catégorie d’actifs. D’autant plus que les éventuelles pertes sont mieux gérables, puisque vous percevez des liquidités en permanence provenant de chaque produit dans lequel vous aurez investi. 

Autre avantage : diversifier ses placements implique forcément la diversification des avantages auxquels ils ouvrent droit : défiscalisation, conditions d’utilisation et de retrait intéressantes, facilité de démarches, flexibilité etc.

À savoir : La diversification ne consiste pas seulement à investir dans des types de placements différents (livrets bancaires, actions, obligations, immobilier, cryptos etc.). Savoir diversifier, c’est aussi varier les périodes d’investissements, les secteurs géographiques ou encore les marchés dans lesquels vous investissez. 

Pourquoi ? Imaginons que vous investissiez dans un secteur d’activité en particulier, et que celui-ci se retrouve lésé, comme cela a été le cas pour le secteur de la restauration pendant la crise sanitaire de la Covid-19 par exemple. Le fait de diversifier ses placements dans divers marchés vous aurait permis de limiter les pertes.

Attention ! Ne confondez pas diversifier avec quantifier ! Détenir trop de placements peut se révéler contre-productif car vous n’arriverez plus à les gérer.  

Le fin mot de l’histoire : rien ne vous empêche de dispatcher votre enveloppe de 10 000€ dans plusieurs des investissements que nous vous avons énoncé ci-dessus.   

Faire appel à un professionnel

On ne vous le répétera jamais assez : l’aide d’un professionnel spécialisé est précieuse. Qu’il s’agisse d’un conseiller fiscal, d’un conseiller en gestion de patrimoine ou d’un conseiller en investissement financier (CIF), tous seront à même d’analyser votre situation et de vous proposer les placements adaptés en fonction de vos objectifs. 

De plus, ces professionnels qualifiés seront capables de dresser un bilan patrimonial de vos actifs et de vous aider à déterminer plus clairement vos besoins et objectifs. 

Tester en 2 minutes si je suis éligible à des réductions d'impôts Testez votre éligibilité

Sources

Test d'éligibilité gratuit en 2 minutes
Obtenir une analyse de ma situation
Réduire mes impôts
Un expert vous appelle pour vous conseiller