Auteur :
Temps de lecture : 12 minutes

Rendement assurance vie : taux, performances et rémunérations en 2024

Date de publication :

Quelques mois avant l’entrée en 2024, une hausse des versements sur les contrats d’assurance vie était notable. Au mois d’octobre 2023 par exemple, les versements sur les contrats d’assurance vie étaient de 14,7 milliards d’euros, ce qui représente une hausse de 26% par rapport à l’année 2022. Mais certains d’entre vous se demandent peut-être quel est le rendement d’un contrat d’assurance vie et comment ça marche pour obtenir un rendement à partir de vos versements. On vous partage tout dans notre article, n’attendez plus pour obtenir les réponses !

Sommaire :

Tester en 2 minutes si je suis éligible à des réductions d'impôts Testez votre éligibilité

Qu’est-ce que le rendement d’une assurance vie ?

Le rendement d’un contrat d’assurance vie correspond aux profits générés par vos investissements par le biais de ce contrat. Ces investissements sont effectués grâce aux sommes versées par le souscripteur sur son contrat d’assurance vie. Elles peuvent être investies dans plusieurs supports : des fonds en euros et/ou des unités de compte. Le rendement global d'un contrat d'assurance vie dépendra de la répartition des fonds entre ces différents supports. Il peut donc parfois être nécessaire de faire appel à des conseillers fiscaux tels que des courtiers en assurance, pour vous permettre de gérer au mieux votre contrat et d’en tirer un bon rendement.

Ce rendement est en règle générale exprimé en pourcentage, c’est pour cela qu’on l’appelle également le taux de rendement.

Le taux de rendement d’une assurance vie

Le taux de rendement d’une assurance vie dépend des performances et de la rentabilité de vos investissements. Il varie chaque année selon l’état du marché financier, mais aussi selon la compagnie d’assurance auprès de laquelle vous avez souscrit. Il peut également varier selon l’ancienneté de votre contrat d’assurance vie, notamment selon la durée d’engagement stipulée sur ce dernier. De plus, le choix des supports d’investissement jouera un rôle essentiel dans le rendement de votre contrat d’assurance vie.

Comment est calculé le rendement d’une assurance vie ?

Les rendements d’assurance vie sont calculés en fonction des intérêts et des plus-values générés par le montant des versements présent sur votre contrat et investi dans un ou plusieurs supports. 

Pour calculer le rendement d’un contrat d’assurance vie investi dans des fonds en euros, il faut effectuer la formule suivante :

(Montant du versement initial x Taux d’intérêt minimum garanti) / 100

En ce qui concerne le rendement d’un contrat d’assurance vie investi dans des unités de compte, voici la formule pour effectuer le calcul :

(Montant global après les investissements - Versement initial) / Versement initial

Pour les contrats multi-supports, il suffit d’effectuer les deux formules précédentes selon le montant investi dans chaque type de support d’investissement.

On vous expose quelques exemples pour vous aider à mieux visualiser le rendement de chaque investissement.

Exemple de calcul du rendement d'une assurance vie : fonds en euros

Vous avez souscrit un contrat d’assurance vie dont le taux d’intérêt minimum garanti cette année est de 2% pour les investissements dans des fonds en euros. Votre versement initial est de 5 000€.

Il faut donc effectuer le calcul suivant :

(Montant du versement initial x Taux d’intérêt minimum garanti) / 100

= (5 000 x 2) / 100

= 10 000 / 100

= 100€

Le rendement de votre contrat d’assurance vie investi dans des fonds en euros sera à priori de 100€ à la fin de l’année.

Exemple de calcul du rendement d'une assurance vie : unités de compte

Vous avez souscrit un contrat d’assurance vie et votre versement initial est de 10 000€. Vous n’avez pas peur de prendre le risque de perte en capital et décidez d'investir uniquement dans des unités de compte. Par chance, au cours de cette année, ces unités de compte ont connu des performances positives, le montant global de vos investissements a donc atteint 11 500€.

Il faut donc effectuer le calcul suivant :

(Montant global après les investissements - Versement initial) / Versement initial

= (11 500 - 10 000) / 10 000

= 1 500 / 10 000

= 0,15 (ou 15% exprimé en pourcentage)

Le taux de rendement de votre contrat d’assurance vie investi dans des fonds en euros sera à priori de 15% à la fin de l’année.

Exemple de calcul du rendement d'une assurance vie multi-supports

Vous avez souscrit un contrat d’assurance vie multi-supports et votre versement initial est de 10 000€. Vous investissez 6 000€ dans des fonds en euros dont le taux d’intérêt minimum garanti est de 2%, et 4 000€ dans des unités de compte qui ont généré 5% de profit durant l’année.

Il faut donc commencer par calculer le rendement des fonds en euros :

= (6 000 x 2) / 100

= 12 000 / 100

= 120€

On calcule ensuite le rendement des unités de compte à partir du taux de rendement en utilisant la formule suivante :

(Montant investi x Taux de performance des unités de compte) / 100

= (4 000 x 5) / 100

= 20 000 / 100

= 200€

Et on finit par calculer le rendement global :

120 + 200 = 320€

Le rendement global de votre contrat d’assurance vie multi-supports est donc de 320€ à la fin de cette année, ce qui veut dire que le taux de rendement est de 3,2%.

Pour l’ensemble de ces exemples, il faut garder à l’esprit que le rendement des unités de compte peut varier d’une année sur l’autre selon leurs performances. En matière de rendement des fonds en euros, celui-ci dépend du taux d’intérêt minimum garanti qui varie selon chaque compagnie d’assurance. Pensez également à prendre en compte les frais de gestion et les éventuelles charges liées au contrat.

Quel est le rendement moyen d’une assurance vie ?

Le rendement moyen d’une assurance vie tourne autour de 1 à 2% pour les fonds en euros et peut atteindre jusqu’à 4% ou plus pour les unités de compte. Tout dépendra du support et du produit dans lequel vous choisissez d’investir.

Les supports en unités de compte peuvent vous offrir un rendement plus élevé que les fonds en euros seulement si la situation du marché financier est positive. Pour les fonds en euros, chaque produit a un taux de rendement garanti moyen différent qui varie chaque année selon la compagnie d’assurance et les produits d’investissement qu’elle propose. Chaque taux est communiqué sur le site de la compagnie concernée. On vous expose quelques exemples de taux de rendement garanti moyen pour les supports en euros pour l’année 2022, 2021 et 2020.

Les taux de rendement garanti moyen des fonds en euros pour l’année 2023 et 2024 ne sont pas encore disponibles.

Historique du taux de rendement garanti moyen par compagnie d’assurance vie et par produit :

Nom du produit en euros ou du contrat

Compagnie d’assurance vie

2022

2021

2020

Finances Futures

Abeille Assurances

2,90% net

2,89% net

2,90% net

Abeille Horizon

Abeille Assurances

1,81% net

1,81% net

1,81% net

Vivepargne

AG2R La Mondiale

4,50% brut

4,50% brut

4,50% brut

Mondiale Avenir

AG2R La Mondiale

2,80% brut

2,80% brut

2,70% brut

Contrat Clair Futur

MAAF

2,34% brut

2,96% brut

2,96% brut

Contrat Livret d’Épargne MAAF

MAAF

0,73% brut

0,75% brut

0,74% brut

Sources : abeille-assurances.fr / ag2rlamondiale.fr / maaf.fr

À savoir : Le taux de rendement garanti moyen net représente le taux de rendement garanti, sans les éventuels frais du contrat. Le taux de rendement garanti moyen brut, lui, compte tous les frais.

Les frais d’une assurance vie : quel impact sur le rendement ?

Le contrat d’assurance vie entraîne quelques frais pour le souscripteur, notamment des frais de souscription dits “frais d’entrée”, des frais de gestion, des frais d’arbitrage et enfin, des frais de sortie.

Généralement, ce sont les frais de gestion qui ont un impact sur le rendement d’une assurance vie car ils sont prélevés sur l’épargne acquise et présente sur le contrat. Ils sont prélevés de manière annuelle pendant toute la durée du contrat et représentent la rémunération de la compagnie d’assurance concernée.

Néanmoins, pour les contrats d’assurance vie investis dans des supports en unités de compte, des frais d’arbitrage peuvent s’ajouter aux frais de gestion. Ces frais d’arbitrage s’appliquent dans le cadre d’un contrat multi-supports, lorsque le souscripteur souhaite modifier le mode de gestion de son assurance vie ou bien modifier ses investissements. Ils sont en règle générale prélevés lors de transfert d’une unité de compte à une autre : leur montant est déduit de la somme transférée.

À savoir : Les frais d'arbitrage peuvent varier d'une compagnie d’assurance à l'autre, et ils peuvent aussi être prélevés à chaque opération d'arbitrage. Cependant, certains assureurs offrent un ou deux arbitrages gratuits par an pour encourager les souscripteurs à effectuer une gestion plus suivie de leur contrat.

En ce qui concerne les frais de sortie, ils sont prélevés en cas de retrait anticipé de l’épargne présente sur votre contrat. L’objectif pour les compagnies d’assurance est de dissuader les souscripteurs de vider leur contrat d’assurance vie trop vite, partiellement ou totalement, car cela impacterait son rendement.

Comment maximiser le taux de rendement d’un contrat d’assurance vie ?

Maximiser le rendement de votre contrat d’assurance vie débute dès la souscription. En effet, vous devez commencer par bien choisir la compagnie d’assurance auprès de laquelle vous allez souscrire. Pour cela, vous devez considérer plusieurs éléments, notamment les frais du contrat, ou encore les types de supports d’investissement qu’elle propose. Voici quelques questions à vous poser avant de faire votre choix :

  • Quelles sont les types de gestion disponibles ?

  • Quels sont les supports d’investissement proposés ?

  • Quel type d’avantage lié à la sécurité du contrat propose-t-elle ? Est-ce que c’est l’effet de cliquet, la garantie plancher, la garantie majorée ?

  • Quel est son taux de rendement sur l’année ?

  • Quels sont les différents frais ?

  • Quel est le type de sortie qu’elle propose ? Est-ce que c’est en rente ou en capital ?

  • Etc.

Vous adapterez ensuite votre choix selon les réponses à ces questions et selon vos objectifs.

En ce qui concerne la gestion de votre contrat d’assurance vie, il est parfois préférable de la déléguer à un professionnel en optant pour la gestion pilotée ou la gestion conseillée. Cela vous permettra de mieux gérer vos investissements, et donc maximiser le rendement de votre assurance vie.

Pensez également à maintenir vos investissements sur le long terme, vous aurez plus de chances de profiter de la croissance des marchés financiers sur une plus longue période. Vous bénéficierez également d’une imposition réduite lors du rachat de votre contrat d’assurance vie.

Enfin, choisissez les bons supports d’investissement en prenant en compte vos objectifs et votre aversion au risque. Optez pour la diversification de supports et répartissez votre capital dans différents types d’investissement : c’est une très bonne façon d’optimiser le rendement de votre assurance vie sans prendre trop de risques. N’hésitez pas à effectuer notre test d’éligibilité afin d’être accompagné et conseillé à ce sujet !

Quelles sont les garanties de rendement des contrats d’assurance vie ?

Les compagnies d’assurance peuvent proposer plusieurs types de garanties pour permettre la sécurité du contrat d’assurance vie en cas de décès de l’assuré. En voici quelques-unes :

  • La garantie plancher : les sommes versées au bénéficiaire seront au minimum égales aux versements effectués par l’assuré avant son décès

  • La garantie cliquet ou “effet cliquet” : le montant minimum garanti versé au bénéficiaire est fixé au montant de rachat le plus haut qui a été atteint durant la période du contrat

  • La garantie majorée : le bénéficiaire pourra recevoir un capital en plus des versements initiales présents sur le contrat. Ce montant supplémentaire est prévu et fixé dans le contrat avant le décès du souscripteur

  • La garantie de bonne fin : les versements restants à régler sont pris en charge par l’assureur jusqu’au terme du contrat initialement prévu

À savoir : Ces garanties sont comprises dans les frais de gestion si elles sont obligatoires. En revanche, si elles ne le sont pas, aucuns frais supplémentaires ne sont demandés si la valeur de rachat du contrat dépasse le montant garanti.

Quel support d’investissement pour un bon rendement d’assurance vie ?

Les supports d’investissement sont ce qui vous permet d’obtenir des bénéfices par le biais d’un contrat d’assurance vie. Ainsi, savoir comment placer votre épargne est essentiel pour obtenir le meilleur rendement possible.

Le rendement lié aux fonds en euros

Le rendement des contrats d’assurance vie investis dans des fonds en euros est souvent limité car c’est l’assureur qui gère les investissements. Il effectue des placements sans risque car il a un engagement envers l’assuré : celui de rembourser les sommes versées par ce dernier (sans les frais de gestion), ainsi que les gains et intérêts générés au fil du temps grâce à ces placements.

Le rendement via les unités de compte

Le rendement des contrats d’assurance vie placés dans des unités de compte dépend de plusieurs éléments. Tout d’abord, il faut savoir que les unités de compte offrent en règle générale un rendement plus élevé que les fonds en euros. Néanmoins, ce sont des placements plus risqués en termes de perte en capital car leur performance dépend du marché financier. De plus, les unités de compte peuvent être soumises à des frais de gestion ou d'arbitrage, ce qui peut faire baisser le rendement net de votre investissement.

Le rendement des contrats multi-supports

Les contrats d'assurance vie multi-supports permettent de diversifier vos investissements en proposant des fonds en euros et des unités de compte. Cela peut contribuer à réduire le risque de perte en capital des unités de compte, tout en augmentant le rendement de votre contrat.

Contrairement aux contrats d’assurance vie uniquement investis dans des unités de compte, les contrats multi-supports garantissent un rendement grâce aux fonds en euros, et augmentent éventuellement ce rendement grâce aux unités de compte.

Le rendement des contrats euro-croissance

Le rendement des contrats d’assurance vie euro-croissance peut être supérieur à celui qu'offrent les contrats investi dans des fonds en euros. Les contrats euro-croissance sont moins risqués que les contrats en unités de compte et peuvent être mono-support ou multi-supports. C’est-à-dire que ce type de contrat d’assurance vie peut être investi dans des fonds euro-croissance ou des fonds croissance uniquement (mono-support). Ou alors dans des fonds euro-croissance en plus des investissements dans des unités de compte et/ou des fonds en euros (multi-supports).

Les fonds euro-croissance sont des investissements dont le capital investi est totalement garanti une fois que la durée initialement définie dans le contrat entre le souscripteur et la compagnie d'assurance est atteinte. En règle générale, la durée est d’au moins 8 ans.

Les fonds croissance, eux, sont des investissements dont seulement un certain pourcentage du capital investi est garanti à terme. Ce pourcentage est défini avant la signature du contrat, et la durée du contrat est également de 8 ans au minimum.

Comparaison avec le rendement d’autres placements financiers

De nombreux placements financiers existent en France, et chacun d’entre eux peut vous rapporter un rendement différent. On vous expose donc un comparatif entre l’assurance vie et certains d’entre eux.

Contrat d’assurance vie VS PER

Le PER (Plan Épargne Retraite) est un placement financier qui permet au souscripteur de constituer une retraite complémentaire grâce à l’investissement de son épargne sur le long terme. Son rendement est proche de celui que l’on pourrait obtenir par le biais d’un contrat d’assurance vie. Le PER offre néanmoins un rendement plus élevé que l’assurance vie grâce à l’avantage fiscal qu’il offre sur les versements à l’entrée. Bien que la fiscalité à la sortie du PER puisse sembler plus élevée que celle d'un contrat d'assurance vie, la déduction fiscale à l'entrée compense en grande partie cette différence. Il peut donc être intéressant d’effectuer des rachats sur des contrats d'assurance vie détenus depuis plus de 8 ans et de reverser ces sommes sur un PER individuel.

À savoir : Que ce soit pour l’assurance vie ou le PER, les principaux supports d’investissement sont les mêmes : les fonds en euros et les unités de compte.

Contrat d’assurance vie VS Contrat de capitalisation

Le contrat de capitalisation est un produit d’épargne qui se rapproche du contrat d’assurance vie. En effet, ils ont de nombreux points communs, notamment en termes de supports d’investissement, ce qui veut dire que leur rendement est assez similaire

Il existe également quelques différences entre un contrat d’assurance vie et un contrat de capitalisation que vous pouvez retrouver dans notre article dédié.

En règle générale, pour les contrats d’assurance vie et les contrats de capitalisation investi dans des fonds en euros, le taux de rendement tourne autour de 2%.

Pour ce qui est du contrat de capitalisation, il offre aussi la possibilité au souscripteur de choisir un contrat euro-diversifiés dans lequel il pourra investir dans plusieurs unités de compte. Ces investissements offrent une garantie à une certaine date d’échéance. Cela peut donc pousser le souscripteur à prendre plus de risques, et ainsi obtenir un rendement plus important si les unités de compte performent de manière positive durant l’année. Dans le cas contraire, la garantie représentera un rendement moins important qu’un investissement dans des fonds en euros.

À vous donc de voir si vous souhaitez risquer d’obtenir un rendement inférieur aux fonds en euros tout en ayant quand même une chance d’obtenir un rendement plus important grâce aux unités de compte !

Pourquoi souscrire une assurance vie ?

L’assurance vie présente de nombreux avantages qui pourraient vous pousser à souscrire. Tout d’abord, un contrat d’assurance vie offre à ses souscripteurs quelques avantages fiscaux. En l’absence de rachat partiel ou total de votre contrat, vous n’êtes pas imposable à l’IR (Impôt sur le Revenu). Ce n’est qu’au moment du rachat que vous êtes imposable, et ce sont uniquement les plus-values du contrat qui y sont soumises. Vous avez également la possibilité d’opter pour le PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique).

Un autre des avantages fiscaux de l’assurance vie est qu’en cas de décès du souscripteur, les bénéficiaires (ou héritiers) bénéficient d’un abattement fiscal de 152 500€. Le souscripteur peut également désigner les bénéficiaires de son choix par le biais d’une clause bénéficiaire.

En ce qui concerne les autres avantages, l’assurance vie vous permet d’épargner, d’investir et d'obtenir un rendement au bout d’une certaine durée. À noter également que vous avez accès à tout moment à votre épargne en cas de besoin, et que les versements sont libres et flexibles.

Alors n’attendez plus pour obtenir les conseils de nos experts sur l’assurance vie, effectuez notre test d’éligibilité !

Tester en 2 minutes si je suis éligible à des réductions d'impôts Testez votre éligibilité

Questions fréquentes

Le rendement d’assurance vie est-il net ou brut ?

Le rendement d’un contrat d’assurance vie peut être calculé en brut ou en net. Le rendement brut regroupe le profit de vos investissements auquel s'ajoutent les différents frais du contrat, tels que les frais de gestion. Le rendement net, lui, représente uniquement vos gains.

Quelle est la moyenne de rendement d’un contrat d’assurance vie ?

Le rendement d’un contrat d’assurance vie se situe en moyenne entre 0,5% à plus de 4%. Son taux de rendement varie selon la compagnie d’assurance et les supports d’investissement choisis.

Cela peut aussi vous intéresser

Sources

Test d'éligibilité gratuit en 2 minutes
Obtenir une analyse de ma situation
Réduire mes impôts
Un expert vous appelle pour vous conseiller