Auteur :
Temps de lecture : 7 minutes

Payer ses impôts avec le rachat de crédit

Date de publication :

Les impôts sont des charges obligatoires à prévoir, mais il arrive que certains contribuables aient des difficultés à s’en acquitter. Les retards dans le paiement des impôts engendrent pourtant des conséquences financières encore plus lourdes que l’impôt dû. Une des solutions pour faire face à la difficulté de paiement d’impôt consiste à se tourner vers le rachat de crédit. Également appelé regroupement de crédit, ce mécanisme vous aide à assainir votre budget pour dégager une trésorerie supplémentaire afin d’honorer vos impôts, à défaut de trouver une solution pour réduire vos impôts.

Tester en 2 minutes si je suis éligible à des réductions d'impôts Testez votre éligibilité

Sommaire :

Qu’est-ce que le rachat de crédit ?

De manière concrète, le rachat de crédit, ou regroupement de crédit, consiste à rassembler plusieurs prêts contractés pour au final n’obtenir qu’une seule mensualité et de meilleures conditions de remboursement. Cette démarche est populaire pour être adaptée à de nombreux évènements de la vie avec une durée ainsi qu’une mensualité toutes deux personnalisées. Pour cette raison, elle profite à toute catégorie d’emprunteur, que vous soyez propriétaire, locataire, retraité ou actif, marié ou célibataire. Le rachat de crédit s’assimile à un nouveau prêt ayant pour effet d’allonger la durée de remboursement, mais bien évidemment avec une majoration du coût total du crédit.

Le mécanisme implique souvent pour l’emprunteur de faire appel à un nouvel établissement bancaire pour bénéficier de meilleures conditions d’emprunt. Il s’agit notamment de profiter d’un taux d’intérêt unique. Ainsi, l’établissement bancaire qui a fourni le ou les crédits va céder sa créance au profit du nouvel établissement, qui deviendra votre nouveau créancier. À l’heure actuelle, souscrire à un crédit pour faire face à une situation financière précaire constitue une pratique courante. Toutefois, étant donné qu’il n’est pas possible de souscrire indéfiniment à un prêt, le rachat de crédit est une alternative efficace. 

Le rachat de crédit pour payer ses impôts 

Grâce au rachat de crédit, vous optimisez la gestion de votre budget tout en ayant une trésorerie supplémentaire qui vous permettra de payer vos impôts. Cela vaut aussi pour les retards d’impôts, qui entraînent inévitablement des intérêts de retard et d’autres sanctions éventuelles. Cette solution est intéressante, car elle vous évite d’entrer dans un cercle vicieux de retard de paiement des impôts. D’autre part, vous gérez de manière plus efficace le remboursement de vos prêts dans le sens où il ne vous reste plus qu’une mensualité à payer tout en dégageant une trésorerie supplémentaire. Il arrive que certains établissements de crédit imposent la cession sur salaire pour procéder au regroupement de crédit. Concrètement, il s’agit de prélever une certaine somme, équivalant à une mensualité, directement sur le salaire de l’emprunteur. Cette somme ainsi prélevée sera directement versée au créancier. Si vous optez pour le rachat de crédit pour rembourser vos impôts, le créancier ici sera donc le Trésor public. 

Pourquoi un rachat de crédit, et pas un nouveau prêt bancaire ? 

Le rachat de crédit est de loin plus intéressant que la souscription d’un nouveau prêt bancaire pour payer ses impôts. La première raison tient à son aspect plus pratique, étant donné qu’il est possible d'inclure un besoin de trésorerie dans l'opération de regroupement de crédits. D’autre part, si vous avez déjà des retards dans le remboursement de vos prêts actuels, un nouveau prêt est plus susceptible d’aggraver la situation en augmentant votre taux d’endettement. À noter que ce dernier ne doit pas représenter plus de 35% de votre budget. Au-delà, vous aurez du mal à contracter de nouveaux emprunts. Un simulateur d’endettement mis en ligne par le service public permet de connaître votre taux d’endettement. De ce fait, grâce à un rachat de crédit, vous parviendrez par la même occasion à réduire ce taux

Quels sont les critères pour effectuer un rachat de crédit ? 

Certes, le rachat de crédit est une alternative très intéressante pour payer ses impôts. Ce n’est pas pour autant qu’il doit être effectué à la légère. En effet, de nombreux critères sont à prendre en compte avant de se lancer. En premier lieu, il s’agit bien évidemment des frais bancaires, mais également des indemnités imputées en cas de remboursement anticipé. En d’autres termes, vous devez tenir compte du montant total du rachat de crédit, lequel dépend notamment de :

  •  l’allongement de la durée de remboursement

  •  les frais de dossier

  •  le coût de l’assurance emprunteur

  •  les IRA (les indemnités de remboursement anticipé)

  •  les frais d’hypothèque

Une fois obtenu, comparez-le avec celui de vos prêts actuels et évaluez sa rentabilité. Dans tous les cas, les avantages sont nombreux.

Quels sont les crédits concernés par le rachat ? 

Le rachat de crédit peut aussi bien porter sur les crédits immobiliers que sur les crédits à la consommation. Pour un regroupement de prêts à la consommation, l’organisme prêteur va uniquement inclure tous les prêts à la consommation. Quant au regroupement de crédits immobiliers, il est plus avantageux, car il affiche le taux d’intérêt le moins élevé. Il peut réunir les crédits à la consommation et les crédits immobiliers. Toutefois, la loi exige que le crédit immobilier représente au moins 60% du montant. À défaut, le regroupement sera considéré comme un regroupement de crédit à la consommation. Par conséquent, le taux sera moins avantageux.

Quelles sont les conséquences d’un rachat de crédit ? 

Avant de s’engager dans un rachat de crédit, autant connaître à l’avance tout ce que cela implique. Étant donné que cette opération implique de solder tous les emprunts en cours, des frais de Pénalité de Remboursement Anticipé (PRA) peuvent être dus. La démarche s’assimile en effet à un remboursement par anticipation. Attention : il faut noter que l’emprunteur n’est tenu de payer les PRA qu’à condition que celles-ci soient inscrites dans le contrat de crédit. Si tel est le cas, il faut également savoir que celles-ci sont plafonnées selon s’il s'agit de prêt immobilier ou de prêt à la consommation. Dans tous les cas, plus la date de fin de contrat est proche, moins élevées seront les PRA à payer. D’autre part, au même titre qu’un prêt, il faut que la situation financière et les revenus de l’emprunteur puissent permettre de garantir le remboursement. Enfin, il faut savoir que certains établissements de crédit acceptant de racheter un ou plusieurs crédits demandent des garanties supplémentaires. Il s’agit par exemple de la constitution d’hypothèque ou de caution

À quelles autres occasions faire appel au rachat de crédit ?

Mis à part le paiement de l’impôt, le rachat de crédit constitue également une alternative efficace dans de nombreuses situations nécessitant un financement. Vous pouvez commencer par simuler un rachat de crédit pour voir plus clair sur votre situation. En d’autres termes, il est possible d’y faire appel pour s’adapter à différents évènements de la vie. Vous pouvez notamment opter pour cette solution dans le cadre d’un projet d’achat immobilier tout comme pour l’arrivée d’un enfant. De même, il est intéressant pour ceux ou celles qui désirent réduire leurs dettes en cours. Bref, le regroupement de crédit convient pour remédier à toute situation financière précaire et imprévue. Avant de se décider, il est toujours intéressant de procéder à une simulation de rachat de crédit en ligne, qui peut être d’une aide précieuse. 

Quelle est la différence entre rachat de crédit et renégociation de prêt ?

Le rachat de crédit et la renégociation de prêt sont deux concepts tout à fait différents. Le premier correspond à un tout nouveau contrat de crédit qui est obtenu après regroupement de l’ensemble de ses emprunts en cours. L’idée est de bénéficier d’une seule mensualité dont le montant est plus faible, mais qui permettra de faire face à des difficultés financières. Il implique de faire appel à une nouvelle banque qui va rembourser tous les emprunts en cours et offrir un nouveau crédit. 

La seconde, la renégociation de crédit, consiste à aménager les conditions contractuelles initiales. Ce mécanisme concerne uniquement les crédits immobiliers et non les crédits à la consommation. Concrètement, il s’agit de mener des négociations avec sa banque pour que celle-ci modifie le taux d’intérêt du prêt et baisse le coût du crédit. Cette opération bancaire n’est intéressante du point de vue financier que si le nouveau taux, ainsi que celui du prêt, présentent une différence d’au minimum un point. Dans tous les cas, tous les deux visent à faire face à des difficultés financières.

Comparatif rachat de crédit / renégociation de prêt :

Caractéristique / Solution

Rachat de crédit

Renégociation de prêt

Modalités contractuelles

Nouveau contrat

Renégociation des termes

d’un même contrat

Changement d’établissement bancaire

Oui

Non

Nombre de mensualités

Une seule

Inchangé

Crédits concernés

Crédits immobiliers

Crédits à la consommation

Crédits immobiliers

À savoir : Dans l’attente d’une réponse de la part de l’organisme bancaire pour votre rachat de crédit, vous pouvez demander un délai de paiement pour payer vos impôts. Cela permet de repousser la régularisation de l’impôt. La demande de délai de paiement se fait par courrier ou en ligne auprès de l’administration fiscale. Il faut toutefois apporter la preuve d’une baisse de revenus pendant l’année en cours.

En définitive, le rachat de crédits présente de nombreux avantages comme vu précédemment (meilleur taux d’intérêt, éloignement du risque de surendettement, regroupement en un seul prêt, etc.) et il permet également de dégager une trésorerie supplémentaire pour payer vos impôts.

Tester en 2 minutes si je suis éligible à des réductions d'impôts Testez votre éligibilité

Sources

Test d'éligibilité gratuit en 2 minutes
Obtenir une analyse de ma situation
Réduire mes impôts
Un expert vous appelle pour vous conseiller